Le secteur automobile anglais se porte bien

Ils parlent de nous

ReviserSaVoiture.com dans les médias

Partager cet article
6 juillet 2011
Le secteur automobile anglais n'a aucun souci

Si les constructeurs automobiles ne se battent pas pour s’implanter en France et si certains prévoient même de quitter le territoire, au Royaume-Uni, c’est tout l’inverse ! Les choses vont plutôt bien. En effet, le groupe allemand BMW et le groupe Japonais ont tous deux annoncés des investissements massifs dans l’île. De quoi redonner des couleurs à un secteur automobile britannique qui galérait ces dernières années.



Des investissements qui vont faire du bien

D’un côté, le constructeur allemand BMW a annoncé entreprendre un investissement de 500 millions de livres dans le but que son usine de Cowley puisse produire la nouvelle version de sa Mini. Cela permet notamment la sauvegarde de quelques 5000 emplois. De l’autre côté, le constructeur japonais Nissan va injecter près de 192 millions de livres dans son usine de Sunderland pour que celle-ci puisse continuer à assurer la production de son Qashqai. En l’occurrence, cette décision va permettre de sauver quelques 6000 emplois.

Cette décision a été particulièrement bien accueillie par les décideurs politiques anglais, comme en témoigne l’exclamation de son premier Ministre David Cameron, à propos de l’investissement de Nissan : « La production et l'exportation de voitures icônes de la Grande-Bretagne comme la Mini apporte une vraie contribution au rééquilibrage de notre économie », s'est félicité le leader du Parti Conservateur.

marche-autmobile-anglais

Les bonnes nouvelles se succèdent pour le secteur automobile anglais

Il convient de noter que ces bonnes nouvelles ont été précédées par d’autres, comme le renouvellement par GM de la production de son modèle Vivaro dans l’usine de Luton. Autres annonces remarquées, celle du groupe Jaguar Land Rover qui a tablé sur un investissement de 5 milliards de livres sur cinq ans et celle du groupe américain Ford qui prévoit de réaliser un investissement de 1,5 milliards de livres consacrées à la recherche et au développement. Désormais, pour le secteur automobile britannique, il convient de mettre l’accent sur la production de composants qui, ces dernières années, s’est trop massivement exportée.





Tags : secteur automobile anglais, voiture britannique, marché automobile royaume uni
Partager cet article
Publicité

Tous les articles

2013
2012
2011
2010
2009

Rechercher une promo

Je recherche
Pour mon véhicule
A proximité de
Publicité