Les catastrophes du Japon freinent l'industrie automobile mondiale

Ils parlent de nous

ReviserSaVoiture.com dans les médias

Partager cet article
20 mai 2011
Le Japon plombe toute l'industrie automobile mondiale

Alors que les ventes automobiles françaises ont chuté au mois d’avril (- 11%), avec des constructeurs plutôt fortement affectés tels que Peugeot ou Renault, les moyens d’expliquer cette mauvaise santé commerciale sont divers et peuvent largement mener jusqu’au pays du Soleil Levant.

 



Des répercussions indéniables

Certes, on retrouve la fin de l’effet de la prime à la casse pour expliquer la baisse des ventes des voitures au mois d’avril, après un premier trimestre 2011 en progression constante. Mais, selon certains observateurs, il faut regarder du côté des tremblements de terre et tsunamis qui ont frappé le Japon, puisque ceux-ci ont entraîné une paralysie de nombreuses infrastructures situées dans le nord-est du pays. Directeur de la communication du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA), François Roudier indique ne pas posséder de données chiffrées sur le phénomène mais il est, selon lui, « indéniable que la catastrophe japonaise a eu des conséquences sur le marché automobile. »

consequences-tsunami-japon-industrie-automobile-mondiale

Cette paralysie du Japon implique pour les usines automobiles européennes de fortes difficultés pour s’approvisionner, notamment en ce qui concerne les pièces détachées et les composants électroniques.

Ces difficultés d’approvisionnement occasionnent alors de nombreux retards sur la chaîne de fabrication, des difficultés qui s’étendent à l’ensemble des constructeurs automobiles dans le monde, puisque
Audi, Volkswagen, Peugeot ou encore Toyota se trouvent dans l’½il du cyclone. Ces marques accusent ainsi des délais de livraison de plus en plus longs.

PDG-toyota-crise-automobile-japon      PDG-Nissan-crise-automobile-japon

Les constructeurs se veulent rassurants

Du côté de Toyota, on admet que les délais de livraison ont été rallongés, notamment sur les modèles IQ, Cruiser, Prius ou encore Rav4. En revanche, les autres constructeurs avancent que le rallongement des délais de livraison tient plutôt au succès des modèles qu’à des problèmes d’approvisionnement et de fabrication. C’est le cas en particulier chez Volkswagen qui assure n’avoir enregistré aucune répercussion des évènements liés à la situation du Japon sur leurs capacités de production.  

Source : France Soir






Tag : recule du marché automobile français, ventes automobiles françaises avril 2011

Partager cet article
Publicité

Tous les articles

2013
2012
2011
2010
2009

Rechercher une promo

Je recherche
Pour mon véhicule
A proximité de
Publicité