Roulez mieux, roulez moins cher !
Garages et promos
Devis en ligne
Carnet d'entretien
Le mag
Bons plans gratuits
Le Mag

Voiture connectée et voiture autonome : quelle différence ?

15 Novembre 2016 | Voiture connectée
0
505
Voiture connectée et voiture autonome : quelle différence ?

Quelle différence entre une voiture connectée et une voiture autonome ?

Enjeux et clarification des 2 concepts qui agitent le secteur automobile depuis 2 ans et ne vont pas cesser de l'agiter dans les 10 prochaines années !

Episode 1 : La voiture connectée, qu'est-ce que c'est ?

Voiture connectée et voiture autonome ! les 2 termes et concepts qu'ils recouvrent sont probablement les plus prononcés et commentés depuis quelques mois par le secteur automobile et vecteur de tous les fantasmes, de toutes les peurs et de tous les rêves à la fois par les acteurs technologiques, constructeurs, et surtout par les automobilistes eux-mêmes !

Essayons de clarifier la situation et les définitions des 2 termes.

La voiture connectée promet d'être le nouvel eldorado des constructeurs mais que cache ce terme ?
Plusieurs récents sondages montrent une certaine confusion des automobilistes derrière le concept de voiture connectée. Certains y associent l'internet dans le véhicule (wifi et 4G), la voiture connectée se définit alors comme un fournisseur de connexion internet à ces usagers en utilisant principalement l'abonnement mobile du conducteur ou d'un passager.

Certains constructeurs proposent d'intégrer depuis quelques années déjà la connexion (Carte SIM) directement dans un emplacement prévu à cet effet afin de donner au véhicule les propriétés de la connexion internet. C'est donc la toute première définition de la voiture connectée. Des formes plus évoluées existent dorénavant avec l'équivalent d'une clé 3 ou 4G qui se branchent soit sur l'allume cigare soit la prise USB du véhicule si elle existe.

Toutefois, le concept moderne de voiture connectée comme son nom l'indique consiste à véritablement connecter le véhicule et ses données électroniques (moteur et tableau de bord) au consommateur notamment via son mobile (connexion bluethooth) principalement et pour cela plusieurs possibilités s'offrent au consommateur actuellement en l'état de développement des technologies. La principale et la plus prometteuse est l'utilisation d'une prise dite OBD (1 ou 2), ON Board Device en anglais qui se branche le plus souvent sur une prise se situant sous le volant du véhicule (prise standard pour tous les véhicules construits depuis 2004). Cette prise (ou plug en anglais) permet de récolter et redresser informatiquement toutes les informations en provenance du circuit électronique du véhicule (près de 4 000 codes électroniques). C'est cette connexion électronique et physique qui fait beaucoup parler d'elle sur la voiture connectée car elle permet de développer de nouveaux usages et de nouvelles applications mobiles pour l'automobiliste en permettant l'interaction du véhicule avec le consommateur. Exemples : le diagnostic de pannes motrices visibles sur le tableau de bord en temps réel sur le véhicule, l'analyse des trajets parcourus avec vitesse, freinage et accélération pour définir le profil de conduite de chacun et améliorer par exemple sa consommation d'essence. Les usages sont nombreux et donnent lieu à de nombreuses expérimentations et développements de la part à la fois des constructeurs et des sociétés de services.

Mais au-delà, de la connexion aux données du véhicule, les fantasmes les plus fous viennent d'ailleurs ! En fait, toutes les informations électroniques du véhicule ne sont pas réellement accessibles via cette prise OBD et heureusement pour des questions de sécurité ! Et la sécurité pour un véhicule est fondamentale à la fois pour le véhicule lui-même mais aussi pour son conducteur et ses éventuels passagers. C'est la raison pour laquelle, ce qu'on nomme le réseau CAN du véhicule (tous les organes de contrôle électroniques des véhicules) n'est lui pas accessible facilement !
Par exemple : la fameuse James Bond Car piloté par un téléphone est une fonction possible mais à condition d'accéder à la direction du véhicule qui est présent sur le réseau CAN (Controller Area Network) du véhicule. Il s'agit d'un réseau électronique élaboré par chaque constructeur et extrêmement protégé pour des questions évidentes de sécurité. L'ouverture à distance des portes fait également partie de ce réseau.

Or, certains constructeurs dans des conditions particulières d'interactions autorisent l'usage du CAN par des applications tierces. Le véhicule doit alors posséder une connexion au CAN via une prise particulière par exemple ou le constructeur a prévu un endroit sur le véhicule pour se brancher dessus. Ce sont ces dernières interactions qui suscitent à la fois les craintes de piratage des véhicules modernes (exemple : prise de contrôle à distance par une personne mal attentionnée de la conduite du véhicule) et les rêves d'interactions les plus fous !

Comme on le constate, le concept de voiture connectée revêt des niveaux de connections multiples et plus ou moins forts en fonction de la nature du véhicule et surtout en fonction de ce qu'on souhaite faire avec ! Comme souvent, ce terme générique de voiture connecté nécessiterait d'être précisé dans son contexte lorsqu'il est utilisé :

  • véhicule connecté à internet,
  • véhicule connecté à l'OBD, ou
  • véhicule ultra connecté (Internet, OBD et CAN) !

Cette première approche de la voiture connectée va nous permettre de clarifier la notion de voiture autonome. En effet, on va pouvoir répondre à la question suivante : une voiture autonome est-elle toujours connectée ?

0 commentaire
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire
Soyez le premier à commenter cet article

Les bons plans gratuits
pour votre auto