Roulez mieux, roulez moins cher !
Garages et promos
Devis en ligne
Carnet d'entretien
Le mag
Bons plans gratuits
Le Mag

La voiture connectée : véritable Big Brother ambulant ?

15 Novembre 2016 | Voiture connectée
0
463
La voiture connectée : véritable Big Brother ambulant ?

La voiture connectée : véritable Big Brother ambulant

C'est inévitable, plus la voiture devient connectée plus elle contient de données et plus elle devient exploitable.
En dehors du fait de représenter une nouvelle cible potentielle de piratage, comme l'a très récemment soulevé le célèbre service de renseignement nord-américain, le Federal Bureau of Investigation (FBI), la connectivité grandissante des voitures intéresse plus que jamais désormais, les forces de l'ordre.

En effet, dans le cadre d'un projet de loi concernant la modernisation de la justice, les policiers et les gendarmes pourraient avoir prochainement le droit de fouiller dans les données contenues dans les ordinateurs de nos voitures et ainsi par exemple, obtenir des éléments sur les circonstances d'un accident : vitesse, freinage, direction, localisation GPS, style de conduite...

Des informations qui pourraient bien évidemment intéresser les assurances également.

Comment cela fonctionne ?

Il suffit de se brancher à la prise appelée OBD («On-Board Diagnostics», dont sont dotés tous les véhicules fabriqués depuis 2004) comme le font les garagistes lors de certaines réparations pour accéder aux données du véhicule.
Plus votre voiture est intelligente plus elle a de choses à révéler. Elle pourrait même vous dénoncer sur une infraction passée ! Et si elle est en plus communiquante, elle serait susceptible d'envoyer en temps réel les informations à un centre de contrôle, ce serait comme si nous possédions un radar virtuel dans notre propre voiture !

La Sécurité routière a tenu à démentir et rassurer sur le but du projet en déclarant dans un communiqué du 31 mai 2016 que « ce nouveau texte vise à faciliter le travail des forces de l'ordre dans le contrôle du numéro de série d'un véhicule afin de vérifier que celui-ci est bien autorisé à circuler ». Précisant que « Le contrôle permettra de vérifier si le véhicule circulant est bien celui qui a été autorisé et mentionné sur le certificat d'immatriculation. Et ce afin d'éviter qu'un véhicule circule en lieu et place d'un autre véhicule.»

Une possibilité de remplir les caisses de l'Etat qui ne serait donc pas exploitée ?

La CNIL se penche actuellement sur le sujet de la propriété et la gestion des données personnelles produites par les véhicules de demain et les plus intelligents d'aujourd'hui et devrait ainsi proposer une charte d'utilisation responsable des données produites par nos voitures.

Sources :
http://www.franceinfo.fr/emission/nouveau-monde/2015-2016/voiture-connectee-big-brother-sur-roues-03-06-2016-07-00
http://www.zataz.com/voitures-connectees-loi-police/#axzz4B60u9ozX
http://www.caradisiac.com/controle-de-la-voiture-connectee-la-securite-routiere-rassure-108396.htm
http://www.sekurigi.com/2016/06/voiture-connectee-fbi-sonne-lalarme-risque-de-piratage/

0 commentaire
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire
Soyez le premier à commenter cet article

Les bons plans gratuits
pour votre auto