Roulez mieux, roulez moins cher !
Garages et promos
Devis en ligne
Carnet d'entretien
Le mag
Bons plans gratuits
Le Mag

Quand les géants du Web et de l'industrie auto se lancent dans la voiture autonome

15 Novembre 2016 | Innovation automobile
0
973
Quand les géants du Web et de l'industrie auto se lancent dans la voiture autonome

Ce marché est-il le prochain gros challenge de l'univers automobile ? C'est ce que laissent penser les différents géants du secteur automobile et du Web.

Plusieurs pistes de réflexion sont d’ores et déjà abordées, à savoir comment améliorer la sécurité routière sur nos routes ? Comment tenir compte d'une population vieillissante qui a besoin de se mouvoir ? Comment réduire les gaz à effet de serre en adoptant une conduite plus adaptée…

Dans les starting blocks on retrouve deux écoles qui se sont lancées dans cette course à l'innovation : d'un côté les géants du Web que sont Google et Apple, de l'autre les constructeurs automobiles comme BMW, Mercedes, Audi, Volkswagen…

Les géants Google et Apple

Le secteur automobile n'est pas, à l'origine, le cœur de métier de ces deux mastodontes mais les enjeux sont si grands qu'ils n'ont rien à perdre. Leur stratégie est de développer et pousser leur technologie embarquée dans un maximum de voitures. L'avancée de leurs projets va même au-delà de la simple couche software ou ordinateur embarqué. En effet les deux acteurs ont mis sur les routes des véhicules autonomes. Ces véhicules « intelligents » ont pour but d'être partagé par tous et seront capables d'aller d'un point A à un point B avec ou sans passager.

En face les constructeurs automobiles

Ces pionniers de l'auto devront innover différemment tout en surveillant ce que vont mettre sur le marché Apple et Google. La stratégie des constructeurs historiques se base sur le « plaisir de conduire ». Ils avancent prudemment au risque de se voir grignoter des parts de marché par les mastodontes du Web qui eux avancent à pas de géant. Ils ont défini un cheminement en 4 étapes pour aboutir à la voiture dite « autonome » :

1. L'aide à la conduite

Ou plus simplement appelée la « conduite assistée », elle permet à la voiture de rester dans sa file, de gérer la régulation ou la limitation de vitesse via son cruise contrôle. Cette étape est à présent quasi de série chez de nombreux constructeurs.

2. La surveillance de votre conduite

Cette technique consiste à combiner l'automatisation des commandes latérales (direction) et longitudinales (accélération, freinage) lors de situation de dépassement ou d'embouteillage.
Un frein législatif vient perturber l'avancée de cette technologie car la Convention de Vienne de 1968 oblige un conducteur à rester maître de son véhicule et donc à rester attentif à ce qui se passe devant lui. Le système de surveillance doit donc se désactiver lorsqu'il détecte plus de 10s inattention du conducteur.

3. Délégation de la conduite à la voiture

Moyennant une réécriture des lois en vigueur dans de nombreux pays, cette étape consiste à laisser la voiture conduire sans assistance du conducteur. Ce dernier pourra se consacrer à d'autres tâches dans son véhicule et laisser le système gérer le trajet en toute autonomie. Pour le moment cette autonomie ne fonctionnerait qu'en cas de conduite sur autoroute ou dans les embouteillages. Le véhicule pourra alerter le passager à tout moment pour qu'il reprenne la main et puisse gérer des situations ou événements en amont du trajet.

4. Vers une voiture 100 % autonome

C'est l'ultime objectif des constructeurs qui nécessitera une localisation GPS de la voiture encore plus précis. Les ingénieurs travaillent d'ailleurs sur la création d'algorithme et de super calculateurs pour offrir une autonomie parfaite du véhicule (sujet que Google est capable de traiter aujourd'hui car il possède les ressources humaines, matérielles et financières). L'objectif est d'arriver à mettre sur le marché ce type de véhicule d'ici 2020.

Quid de nos voitures traditionnelles ?

Nos habitudes risquent d'évoluer dans les années à venir ; la voiture d'aujourd'hui ne sera pas celle de demain. Une rupture de nos modes de déplacement risque d'avoir lieu pour améliorer notre confort, nos modes de vie…

La voiture autonome a des conséquences réglementaires importantes, qui prendront du temps et de la réflexion. De nombreux sujets restent ouverts, notamment la partie assurance, comment cela va se répercuter auprès des automobilistes ? Parlera-ton encore d'automobiliste ?
La suite dans les prochaines années...

0 commentaire
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire
Soyez le premier à commenter cet article

Les bons plans gratuits
pour votre auto