Roulez mieux, roulez moins cher !
Garages et promos
Devis en ligne
Carnet d'entretien
Le mag
Bons plans gratuits
Le Mag

La voie s’ouvre pour les véhicules autonomes...

15 Novembre 2016 | Innovation automobile
1
703
La voie s’ouvre pour les véhicules autonomes...

La voie s’ouvre pour les véhicules autonomes...

Parmi les constructeurs automobiles du monde entier, chacun y va de son avancée dans le domaine de la voiture autonome. Le mois dernier, nous faisions déjà état des grands projets de Nissan par la voix de son Président de la zone Europe lors du Salon International de Genève (lire l'article).

Jusqu’à présent, les travaux des constructeurs vers la conduite assistée ou autonome, se confrontaient à un obstacle de taille : la légalisation de telles automobiles sur les routes européennes, voire mondiales qui prévoit entre autres que le conducteur doit avoir les deux mains sur son volant et la pleine maîtrise de son véhicule en toutes circonstances … La Convention de Vienne qui fut adoptée en 1968 avec comme objectif de régir les règles de la circulation automobile internationale, a donc elle-même fait preuve d’une avancée extraordinaire le 23 mars 2016 en lavant cette contrainte majeure. L’UNECE (United Nations Economic Commission for Europe) admet ainsi que la majorité des accidents de la route sont dus à des facteurs humains (vitesse, alcool...) et ouvre la voie au développement de la voiture autonome sur nos routes.

Il est cependant entendu qu’une telle avancée se fera dans le respect d’un certain nombre de règles. En premier lieu, le conducteur devra rester maître de son comportement routier, dans ce sens où la future réglementation prévoit déjà que les systèmes de conduite autonome puissent être complètement contrôlés ou désactivés par son conducteur. A noter également, que pour être définitivement autorisés à circuler sur la voie publique, les systèmes de conduite automatisée devront se soumettre aux règlements des Nations Unies sur les véhicules.

Seule ombre au tableau : la question des hackeurs… Si jusqu’à présent le hacking informatique ne concernait qu’en majeure partie le vol de données et l’espionnage industriel, le véhicule autonome, bien souvent connecté à internet, ouvre une brèche dans laquelle des esprits malveillants pourraient bien s’engouffrer avec les circonstances dramatiques que cela peut laisser supposer... Lire également notre article sur le véhicule connecté http://www.revisersavoiture.com/le-mag-auto/voiture-connectee/la-voiture-connectee-quest-ce-que-cest_43.html

Soyons assurés que les nombreuses initiatives en Europe et aux USA en matière de voiture autonome permettent de remédier définitivement à toutes les incertitudes encore existantes.

Alors, à qui la primeur du premier véhicule autonome ou à assistance automatique sur nos route française ? La voie est ouverte...

Source : http://www.unece.org/fr/info/media/presscurrent-press-h/transport/2016/unece-paves-the-way-for-automated-driving-by-updating-un-international-convention/la-unece-ouvre-la-voie-a-la-conduite-automatisee-en-modifiant-la-convention-de-vienne-sur-la-circulation-routiere.html

1 commentaire
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire
14 Avril 2016
Paul N.
La route est pavée pour les voitures autonomes en effet, comme l'anticipe l'étude Juniper : "Juniper Research prévoit que 20 millions de véhicules autonomes évolueront sur les routes du monde entier en 2025" Source : https://humanoides.fr/2015/12/dici-2025-des-millions-de-voitures-autonomes-sur-nos-routes/
Répondre à ce commentaire
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire

Les bons plans gratuits
pour votre auto