Roulez mieux, roulez moins cher !
Garages et promos
Devis en ligne
Carnet d'entretien
Le mag
Bons plans gratuits
Le Mag

Privatisation des radars mobiles embarqués

15 Novembre 2016 | Dossier du mois
0
453
Privatisation des radars mobiles embarqués

Privatisation des radars embarqués

La mesure annoncée par Manuel Valls en octobre 2015 a désormais une date d’application; à compter de janvier 2017 la conduite des véhicules banalisés avec radars embarqués sera déléguée à des sociétés privées.

Dans un contexte de hausse de mortalité routière (+2.4% en 2015 par rapport à 2014), l’Etat veut augmenter les contrôles de vitesse tout en mobilisant les forces de l’ordre sur d’autres sujets comme les conduites dangereuses et l’alcoolémie au volant.

Une autre raison a été exposée par Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, qui s’est exprimé récemment sur le sujet dans plusieurs médias : la rentabilité.

Les véhicules équipés actuellement par ces radars mobiles nouvelle génération ne circuleraient «qu’une heure et 13 minutes par jour en moyenne» et coûteraient «70 000 euros à l’achat et 18 000 euros d’entretien annuels». Le but est donc d’augmenter leur temps de présence sur les routes afin d’amortir les charges qu’ils représentent mais également la hausse du nombre de voitures embarquées du parc (objectif 121 en plus d’ici à 2018).

Les automobilistes et les associations les représentant, comme 40 millions d’automobilistes, ne voient pas ça d’un bon œil. Pour eux l’externalisation de ce contrôle va devenir la course aux PV.
Même si selon Emmanuel Barbe, les prestataires agréés par l’Etat ne seront pas payés à la performance et que les PV continueront d’être dressés par un officier de police basé à Rennes, il n’en reste pas moins que, pour conserver leur «agrément » auprès de l’Etat, les prestataires du secteur privé risquent de vouloir démontrer leur efficacité en augmentant le nombre de contraventions.

E.Barbe a balayé cette crainte en expliquant que les chauffeurs privés seront tenus de suivre un cahier des charges qui comprendra les trajets à parcourir et feront ensuite l’objet de contrôles post- missions sur le respect des circuits empruntés et «si il ne sont pas sortis à des heures anormales»...
Quid des contraventions envoyées aux automobilistes en cas de non-respect de ce cahier des charges ?

Sources :
http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/espace-presse/publications-presse/comite-interministeriel-de-la-securite-routiere-preside-par-manuel-valls-premier-ministre2

http://www.40millionsdautomobilistes.com/

http://www.largus.fr/actualite-automobile/privatisation-des-voitures-radar-elles-vont-flasher-4-fois-plus-7831384.html

http://www.20minutes.fr/societe/1821931-20160407-securite-routiere-profite-privatisation-pilotage-vehicules-dotes-radars-embarques

http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/pourquoi-l-etat-va-privatiser-les-radars-embarques-des-janvier-prochain-964975.html

0 commentaire
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire
Soyez le premier à commenter cet article

Les bons plans gratuits
pour votre auto