Roulez mieux, roulez moins cher !
Garages et promos
Devis en ligne
Carnet d'entretien
Le mag
Bons plans gratuits

Conseils entretien

Que faire en cas d'accident ?

21 mai 2015 | Service auto
0
9
/service-auto/information_fiches_pratiques_73.jpg

Les accidents de la route n'arrivent pas qu'aux autres. Si d'aventure vous deviez être impliqué dans un sinistre, il convient d'adopter l'attitude adéquate tant au niveau des règles de sécurité que des formalités administratives. Tout en évitant de vous faire arnaquer, bien sûr...

Les règles basiques de sécurité

En cas d'accident, que vous soyez directement impliqué ou simplement témoin, vous devez nécessairement faire preuve de trois attitudes :

  • Protéger : ces mesures permettent d'éviter l'aggravation et peuvent consister à utiliser les feux de détresse, à mettre à l'abri des personnes ou encore à baliser les lieux de l'accident...
  • Alerter : dès lors qu'une analyse rapide de la situation est réalisée et si le besoin s'en fait sentir, vous devez alerter le plus rapidement possible l'un des trois numéros suivants : Samu (15), Pompiers (18), Police-Gendarmes (17)
  • Secourir : pendant que vous attendez l'arrivée des secours, vous pouvez assister les éventuels blessés mais en veillant bien à ne pas risquer d'aggraver leur état

Les documents nécessaires

Sans penser à un éventuel accident, vous devez toujours disposer dans votre véhicule des documents suivants :

  • Permis de conduire
  • Carte grise
  • Attestation d'assurance à jour
  • Un constat amiable

Que faire en cas d'accident avec dommages matériels ?

D'abord, il ne sert à rien de s'énerver. Restez courtois même en cas de responsabilité adverse. Puis, remplissez avec l'autre conducteur impliqué le constat amiable. Sachez que ce document est irrévocable donc veillez à reporter scrupuleusement toutes les mentions utiles et les caractéristiques de l'accident. Enfin, déclarez le sinistre le plus rapidement à vos assureurs respectifs pour bénéficier d'une éventuelle indemnisation.

Les règles à respecter pour éviter les arnaques

Tout d’abord, n’acceptez pas l’argent que pourrait vous proposer la partie adverse. Il est préférable de remplir un constat amiable car les dommages matériels pourraient être plus coûteux que vous ne l’imaginez.

Si l’autre conducteur refuse de signer le constat amiable, vous avez l’opportunité de :

  • Noter sa plaque d’immatriculation
  • De recueillir des témoignages : témoins de la scène, passants…
  • Compléter le constat et mentionner que le tiers refuse de le remplir.

Lorsque vous remplissez le constat amiable, ne vous laissez pas influencer par l'autre conducteur qui va évidemment chercher à réduire ses torts ou augmenter les vôtres. Notez ce qu'il s'est passé sans rien exagérer de la réalité.

0 commentaire
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire
Soyez le premier à commenter cet article

Les bons plans gratuits
pour votre auto