Roulez mieux, roulez moins cher !
Garages et promos
Devis en ligne
Carnet d'entretien
Le mag
Bons plans gratuits

Conseils entretien

Prenez soin de votre moteur

15 janv. 2016 | Révision
0
173
/revision/information_fiches_pratiques_90.jpg

Votre moteur a besoin d'attention

Les moteurs modernes (essence ou diesel) sont réputés sans rodage et sans entretien entre deux révisions. Les frottements et les jeux sont tellement optimisés qu’ils consomment très peu d’huile. Le sens commun veut qu’on ne s’en occupe plus : c’est tout à fait faux. Les réglementations de dépollution qui s’imposent aux moteurs diesel, et tout particulièrement Euro VI (tous les véhicules neufs vendus dès le 1er septembre 2015 la respectent), rendent les systèmes de dépollution moteur pointus et fragiles.

Les filtres à particules (FAP) doivent impérativement être débouchés par une post-combustion régulière, censée se réaliser automatiquement. Mais dans les faits, il est impératif de faire tourner le moteur à environ 2 500 T/mn pendant plusieurs minutes pour qu’il puisse déclencher. Ainsi, les diesels qui ne font que de la ville ne peuvent décolmater le FAP, à remplacer lorsqu’il est bouché (environ 500€). De même, les autres dispositifs de dépollution, tels que les vannes de recirculation des gaz (EGR), ou liés au rendement des moteurs diesel de faible cylindrée unitaire (les turbos), s’encrassent systématiquement et d’autant plus vite que leur qualité d’origine est parfois très discutable. Il est impératif d’utiliser, une fois par an, un décalaminant moteur pour éviter d’avoir à remplacer ces éléments coûteux.

Avec Euro VI, les moteurs diesel embarquent désormais un système de post-traitement des oxydes d’azote (un piège à NOx). Outre un surcoût à l’achat variant de 500 à 1000€, sa fiabilité pose question (il est présent en Poids lourd, mais son usage est plus linéraire). Il se place en sortie de moteur, après le collecteur d’échappement : la facture de main-d’oeuvre en cas de remplacement risque de bondir. Quant au moteur à essence, s’il n’est aujourd’hui pas concerné par ces fragilités, il le sera sans doute demain : la prochaine norme Euro VI C, qui entrera en vigueur en 2018, contraindra les constructeurs à l’installation d’un FAP sur les échappements essence. La généralisation des injections stratifiées, des turbos à double étage, appellent les mêmes prudences. Les moteurs modernes réclament un additif spécifique à chaque révision.

0 commentaire
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire
Soyez le premier à commenter cet article

Les bons plans gratuits
pour votre auto