Roulez mieux, roulez moins cher !
Garages et promos
Devis en ligne
Carnet d'entretien
Le mag
Bons plans gratuits

Conseils entretien

Echappement : quel entretien ?

21 mai 2015 | Echappement
2
136
/echappement/information_fiches_pratiques_97.jpg

Quels sont les composants de la ligne d’échappement ? A quelle fréquence faut-il les vérifier et les changer ? Voici les réponses aux questions que vous pouvez vous poser.

Les pièces de la ligne d’échappement

Considéré comme une pièce d’usure, l’échappement d’une voiture est constitué de nombreux éléments. On pense bien sûr en premier lieu au catalyseur, composant anti-polluant obligatoire sur les véhicules essence depuis 1993 et sur les diesels depuis 1997. Mais la ligne d’échappement comprend également le collecteur juste à la sortie du moteur, le silencieux avant (ou pot de détente), le silencieux arrière en forme de chicane et de nombreux accessoires assurant le maintien et les performances de l’ensemble (silentbloc, collier, caoutchoucs de fixation…). Or, la défaillance de l’un de ces composants peut provoquer une augmentation du bruit et des fumées mais aussi, plus grave, des émissions de gaz polluants et de la consommation de carburant. Le rendement du moteur peut également être touché.

L’entretien des pièces d’échappement

D’une manière générale, le contrôle de la ligne d’échappement doit se faire tous les ans ou tous les 20 000 kilomètres, et de façon minutieuse. La moindre fuite est par exemple synonyme de contre-visite lors du contrôle technique. Le catalyseur se change tous les 100 000 kilomètres, moment où il perd généralement de son efficacité. Quant au silencieux, tout dépend de votre mode de conduite. Si son remplacement est préconisé tous les 80 000 kilomètres pour les voitures effectuant de longs trajets, il doit se faire à 60 000 kilomètres dans le cas d’une utilisation urbaine. En effet, en moins de 5 kilomètres, le silencieux arrière n’est pas assez chauffé pour pouvoir évacuer l’eau acide qui s’y accumule et est donc plus soumis à la corrosion ; il en va de même pour une voiture longuement immobilisée.

Des signaux d’alerte

La ligne d’échappement peut rencontrer divers problèmes et il est important d’en reconnaître les signaux d’alerte, généralement des bruits et fumées plus conséquents, qui signalent un pot percé ou dessoudé. Des cognements au niveau du plancher ou des vibrations anormales peuvent signifier une détérioration des supports d’accroche. Si vous constatez un petit trou sur le silencieux, vous pouvez toujours effectuer une réparation provisoire avec un kit adéquat. Pour tout autre problème, direction votre garage ou votre concessionnaire !

2 commentaires
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire
18 déc. 2014
Evelyn R.
J'ai compris le bruit que j'entends parfois au démarrage. Je vais faire vérifier ce point par le garagiste. Merci.
19 août 2014
Eli B.
Merci beaucoup pour ces conseils. J'ai trouvé des problèmes avec ma voiture et elle faisait des bruits bizarres. Je ne savais pas quoi faire pour remplacer un silencieux.

Les bons plans gratuits
pour votre auto