Roulez mieux, roulez moins cher !
Garages et promos
Devis en ligne
Carnet d'entretien
Le mag
Bons plans gratuits

Conseils entretien

Limites du contrôle technique

25 août 2015 | Contrôle technique
0
45
/controle-technique/information_fiches_pratiques_32.jpg

une réglementation depuis les années 90

Le contrôle technique obligatoire existe depuis 1990 en France. Il concerne tous les véhicules particuliers, les véhicules utilitaires (dont les camping-cars) et tous les poids-lourds (y compris les cars et bus). C’est un contrôle visuel, effectué sans démontage. Il comprend 124 points de contrôle, dont 72 sont soumis à une obligation de contre-visite de vérification, sur les défauts notés sur le procès-verbal du contrôle initial. Il est neutre et impartial : le contrôle est effectué sans aucune implication du professionnel dans une activité de réparation automobile.

Quelles en sont les limites ?

Les limites de cet « examen de passage », aujourd’hui très dense au plan mécanique, tiennent essentiellement dans la difficulté de faire avancer la réglementation aussi vite que la technologie automobile. L’électronique embarquée est pointée du doigt, notamment sur tous les sujets liés à la sécurité des véhicules. Malgré l’introduction d’un outil de diagnostic électronique dans les 5 500 centres français depuis 2008, la lecture des codes-défauts à partir de la prise de diagnostic du véhicule (OBD, On Board Diagnostic) n’est toujours pas systématique.

Ainsi, un centre de contrôle est parfois –souvent- dans l’incapacité de dire quels sont les défauts relevés sur le calculateur central, si un ABS ou un ESP dysfonctionne, si un airbag est défecteux, ou encore si une aide à la conduite dysfonctionne. Le message « impossibilité de diagnostic OBD » (ou équivalent) se retrouve alors écrit noir sur blanc sur les rapports de contrôle technique. Explication : la grande difficulté des professionnels du contrôle technique à obtenir gratuitement auprès des constructeurs les informations essentielles pour l’ensemble des marques automobiles. Tout ceci empêche de faire du contrôle technique un sésame pour la vente d’un véhicule d’occasion. C’est un pré-requis obligatoire, mais absolument pas un check-up complet.

0 commentaire
Pour commenter cet article, vous devez être connecté
Se connecter Pas encore de compte? S'inscrire
Soyez le premier à commenter cet article

Les bons plans gratuits
pour votre auto